Etape 10: De Vizzavona à E Capannelle

 

 

                       Vendredi 13 Août 2010

 

Durée: 5h15
Dénivelés (cumulés): +890m/-224m

 

         Nous nous réveillons plus tard que d'habitude, à 6h30, car l'achat du pain est disponible à partir de 7h30, cela nous laisse une heure pour nous préparer. Nous préparons notre café au réchaud et mangeons les madeleines achétées la veille avec du nutella. Lorsque nous commençons à demonter la tente, la pluie se met à tomber finement, nous sortons vite nos ponchos mais les rentrons aussitôt, la pluie s'étant très rapidement arrétée. Nous prenons le départ de l'étape à 7h45 après être passés acheter du pain frais.

         La randonnée se fait dans une forêt humide ce qui permet à la faune et à la flore de s'éveiller. Une petite mais très jolie salamandre noire et jaune pointe le bout de son nez et se laisse facilement photographier, encore engourdie. Nous effectuons plus tard une pause devant les bergeries d'Alzeta qui sont innoccupées et partons 15 minutes plus tard. C'est ici que survient le premier et seul clash entre Yannick et moi, je suis assez fatigué, surement plus mentalement que physiquement et demande une pause. Je pousse une petite gueulante, je suis un peu vexé mais sans plus, tout va bien!

          Bien décidé à finir cette étape et ce GR20, je me mets à fond jusqu'au refuge et nous ne mettrons alors que 10 minute au lieu des 35 indiquées dans le topo-guide pour finir l'étape. Nous avons même avalé une raide montée en lacets à travers une forêt en moins de deux!!

          Il fait beau, nous arrivons au refuge d' E Capannelle à 1586 mètres d'altitude et payons directement notre emplacement à l'accueil de l'hotel-restaurant de la station de ski. Nous partons directement à la douche ( froide une fois de plus ) puis nous montons la tente et effectuons notre lessive. Un peu plus haut dans la montagne, a 200mètres au dessus des emplacements de tentes se situe le petit refuge avec cuisine et matelas. Nous montons alors nous faire un bon plat de pâtes et redescendons pour boire un verre sur la terrasse du restaurant et faire la reconnaissance du parcours de demain. A ce moment, un gros coup de fatigue m'envahi et je pars dormir dans la tente. Pendant ce temps, Yannick est remonté au refuge préparer le plat de pâtes pour le soir.

          Yannick me réveille vers 18h00 pour manger, deux jeunes filles viennent s'installer à coté de nous et nous entamons une petite discution amicale. Nous allons ensuite nous caller une dernière fois sur la terrasse où je prend un chocolat chaud et Yannick un verre de rosé tout en admirant la vue bouchée par un très dense brouillard. Yannick a un petit coup de blues et en a un petit peu marre mais tout va bien quand même!

          La journée d'aujourd'hui a été moins belle que les précédentes, Yannick espère qu'il ne pleuvra pas demain matin car sa lessive n'est pas sèche du tout mais au final, le vendredi 13 s'est plutôt bien passé.

                 Demain, ça devrait aller..

 

      Une salamandre au réveil                                             Les Bergeries d'Alzeta

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site