Etape 14: D'Asinau à I Paliri

 

                         Mardi 17 Août 2010

 

Durée: 7h
Dénivelés (cumulés): +429m/-910m

 

          Durant la nuit, nous entendons le tintement de la tambouille de Yannick et pensons qu'elle se fait emporter un peu dans tous les sens par le vent. A notre réveil, nous apprenons que les cochons sont venus prendre leur repas à cotés des tentes. Heureusement pour nous, nous y avions tout rentré et ces derniers n'auront eu que notre reste de riz de la veille. Gentiement, Ludo nous rapporte notre casserole, partie quelques mètres plus loin, à notre tente.

          Dans le sud, les étapes sont bien plus plates que dans le nord, et nous pensons effectuer les 7 heures d'étapes, annoncées par ce qu'il reste de topo-guide, en moins de temps si nous enlevons les temps de pause. Nous nous levons alors plus tard que d'habitude et partons vers 7h30 vers les Aiguilles de Bavella. Cette étape peut être faite de deux façons différentes: la classique qui contourne les aiguilles et la variante alpine qui les emprunte. Nous prendrons la première version ne sachant pas trop ce qui pourrait nous attendre dans la variante des crêtes.

         La journée démarre par un petit sentier qui suit la ligne de crêtes et descent progressivement dans le fond du vallon. Il fait encore très chaud aujourd'hui et la traversée du ruisseau d'Asinau est une aubaine et nous permet de nous rafraîchir. Nous poursuivons notre route à flan de montagne ce qui nous offre une très grande vue sur toute la vallée où nous pouvons voir au loin le village de Quenza et d'autres petits hameaux. Nous sommes alors au milieu du maquis mais rentrons peu à peu dans une forêt ce qui nous empeche de profiter des paysages. Nous faisons alors une pause au bord d'un ruisseau et mangeons un peu de saucisson et de paté afin de ne pas arriver complètement affamés au col de Bavella.

          Nous reprenons l'ascension du col où nous attendent mes parents et grands-parents. Nous marchons dans la fôret pendant encore une petite heure et dans la dernière montée, proche du sommet, nous entendons un sifflement que je reconnais et auquel je m'attendais, celui de ma mère, postée plus haut. Suis derrière mon grand-père, mon père, jumelles au cou, et ma grand mère en tenue de vrai joggeuse! Quel bonheur de les voir après 2 semaines de marche. Nous effectuons la montée jusqu'au parking de Bavella où se trouve la voiture pour boire un coup et faire un dernier petit plein de provisions pour le repas de ce soir et de quoi se sustenter pendant la fin de la journée et l'étape de demain. Il est alors 12h45 et prenons tous ensemble la direction du restaurant pour le repas du midi. Nous mangerons léger pour ne pas avoir trop mal au ventre l'après midi et une petite salade nous conviendra.

          Nous partons du restaurant vers les coups de 14h00 et effectuons un tout petit morceau de sentier en compagnie de ma famille, nous les retrouverons demain à l'arrivée de l'étape. Le sentier est assez plat et nous croisons beaucoup de touristes venus admirer les Aiguilles de Bavella. Nous poursuivons notre route et entamons une raide montée sous une chaleur accablante. Nous nous arretons au col, à Foce Finosa tandis que nous attend la dernière descente vers le refuge d'I Paliri situé à 1055 mètres d'altitude. Nous l'effectuons sans réel problème et arrivons sans difficulté au refuge. Au passage nous voyons la source où nous devrons faire nos réserves.
          Nous cherchons alors le gardien devant la porte et voyons un homme en train de dormir sur le banc d'une table de pique-nique, nous le réveillons par "inadvertance" et ce dernier nous dit d'aller prendre notre emplacement et de revenir payer plus tard, il a sans doute envie de finir sa sieste. Nous passons à coté du refuge et là, quelle surprise, un boulodrome, en plein milieu de la montagne! Nous trouvons un emplacement sur un gros tapis d'aiguilles de pin qui fera office de très bon matelat naturel et juste à coté des réchauds à gaz avec une table et des bancs, le tout squatter par Ludo & Compagnie arrivés depuis un moment déjà.

          Nous plantons notre tente en écartant les tentes pourries de location pour avoir le maximum de place autour de nous et repartons 20 minutes après voir le gardien pour payer et prendre au passage 2 bières. Il est temps de se reposer un peu et de profiter de l'après-midi en organisant une petite partie de pétanque avec Ludo, Patrick, Gabin, Louison, Hugo et moi même. Nous faisons 2 équipes de 3 et la partie démarre sous un grand soleil. Pendant ce temps, Yannick prend le soleil sur le tas de bois situé à proximité ainsi que Laurence (en maillot, allez savoir...). Les carreaux sur place se succèdent ( ou pas ) mais Patrick, en bon Ch'ti qu'il est, est de loin le meilleur d'entre nous en enchainant les approches. Dans une ambiance bon enfant, nous nous exclamons assez bruyamment ce qui ne plait pas au gardien du refuge, ce dernier nous dit de faire moins de bruit à deux reprises car il veut terminer sa sieste, il est quand même 17h00.

         La partie terminée, Yannick part prendre sa douche pendant que je discute avec le groupe qui joue à la belote, mais pas la même que chez nous, j'ai un peu de mal à comprendre le système mais on se marre bien! Yannick reviens de la douche et nous préparons alors un bon plat de pâtes que nous agrémentons de sauce tomate que ma mère nous a apporté au col de Bavella. Nous passons la soirée tous ensemble autour de la table en compagnie également des randonneurs venant de Conca et qui viennent de finir leur première étape du GR20. Nous leur donnons alors quelques informations sur les étapes qui les attendent et nous, nous prenons celles pour la dernière journée de demain.

         La fin de la journée approche et je profite des derniers rayons de soleil pour faire une photo de groupe avant d'aller dormir étant donné que demain, ils doivent partir assez tôt pour pouvoir prendre le bus à midi qui les ramène à Porto-Vecchio. C'est l'heure des au revoirs, nous prenons les coordonnées de Patrick pour lui envoyer peut être quelques photos. Nous, nous avons la chance que mes parents viennent nous chercher à Conca ce qui nous laisse la liberté d'arriver quand nous le souhaitons. Cependant, nous partirons quand même le matin pour avoir le moins de chaleur possible.
Nous finissons la soirée à parler avec les autres randonneurs puis nous partons nous installer à la tente pour préparer la journée de demain.

         Demain nous attend la dernière étape de cette aventure, le topo-guide indique 5 heures pour la boucler, mais après lecture, nous pensons la finir plus rapidement. Nous partirons alors un peu plus tard, ce qui nous laissera le temps de bien dormir et de nous reposer. Nous nous couchons vers 21h30 mais je ne parviens pas à m'endormir et je préfère sortir de la tente pour manger un petit pain au chocolat et me poser dans l'herbe pour admirer le magnifique ciel étoilé.

                  Allons nous terminer notre GR20??


    La cuisine et la salle à manger naturelles                                  Le Boulodrôme

                                       
                                                      La Punta Tafunatu
                                                    (ou trou de la bombe)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site