Etape 2: De Ortu di u Piobbu à Carrozzu

 

                       Jeudi 05 Août 2010

 

Durée: 7h
Dénivelés (cumulés): +780m/-917m

 

            Levés à 5h00, nous avons passé une bonne nuit sauf qu'il a fait un peu frais au petit matin. Nous mettons toujours beaucoup de temps à nous préparer (le plus souvent par ma faute) et nous partons à 6h15. Nous faisons nos réserves d'eau à la source située à 100 mètres du refuge, sur le sentier, en présence de chevaux venus aussi s'abreuver puis nous prenons le vrai départ.

           Nous avons un bon rythme au début, mais rapidement, les premières douleurs commencent à apparaitre, dûes à l'étape de la veille. J'ai alors très mal à la maléole de ma cheville droite et nous devons ralentir. En haut d'une crête, nous apercevons la mer et la baie de Calvi, nous nous éloignons de plus en plus du littoral. Un vent très fort et très froid sera présent tout le long de l'étape.

          La randonnée se transforme par moment en escalade et lors d'une partie plate, la personne devant nous fait une chute assez spectaculaire et tombe la tête la première sur le sol et ne parvient pas à se relever. Je reste scotché et ne réagi pas, mais heureusement, Yannick est derrière moi et se précipite pour l'aider. Nous verrons alors qu'elle ne souffre que de quelques égratignures, et que si elle n'arrivait pas à se relever, cela était dû au poids de son sac: Plus de peur que de mal.

          La dernière descente est très longue et caillouteuse, j'ai tellement mal que par moment je descends en marche arrière pour soulager ma cheville ( vous pouvez vous foutre de moi, mais en tout cas, c'est efficace!). Je fais également une petite pause casse-croute de 15minutes sans prévenir Yannick. Nous arrivons enfin au refuge à 13h30 et trouvons rapidement un endroit ombragé dans les arbres mais à coté d'une fosse septique....

         Le refuge de Carrozzu situé à 1270 mètres d'altitude est sympa mais nous avons eu un accueil plutôt froid, mais après une petite explication, tout est rentré dans l'ordre.Après avoir monté notre tente, nous prenons un gros repas: 3 paquets de riz, sauce au vin blanc, charcuterie,soupe (pour moi) et ... crêpes au sucre!! Trop bon!! Nous papotons ensuite avec les autres randonneurs pendant que Yannick sirote un petit café bien chaud.

         L'attente à la douche qui suivit fut très longue (1h environs) et extrêmement froide, encore plus qu'hier avec une seule douche pour tout le refuge! Attention à l'hypothermie!! Pendant que Yannick prend sa douche, ayant fini la mienne, je met à chauffer de la soupe pour nous réchauffer ( " Trop un amour" dixit Yannick).Nous retournons au refuge pour finir notre vaisselle, prendre en photo Marie, la gentille gardienne du refuge, et nous brosser les dents. De retour à la tente, nous rangeons toutes nos affaires, soignons les éventuels bobos et nous couchons à 21h00.

 

      Problème: De grosses ampoules apparaissent = Journée de souffrance N°2??


 Le refuge tout au fond de la vallée                            La montagne d'où nous sommes arrivés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site