Etape 5: De Tighjettu à Castel di Vergio ( en passant par Ciottulu à i Mori)

 

                       Lundi 09 Août 2010

 

Durée jusqu'à Ciottulu à i Mori: 4h
Dénivelés: +620m/-78m

 

            Aujourd'hui, nous allons effectuer une étape et demi étant donné que la première ne dure que 4 heures, que nous pensons faire en 3 heures si tout ce passe bien. Nous prendrons alors un gros petit déjeuner au refuge de Ciottulu à i Mori pour faire une partie de l'étape suivante qui dure en temps normal 8 heures. De cette manière, nous ne passerons pas la quasi totalité de la journée au refuge précédent et nous raccourcissons celle d'après.

        Ayant échangé nos places pour dormir, j'ai passé une bonne nuit alors qu'elle a été un peu plus mouvementée pour Yannick.
Nous nous levons à 5h00 mais difficilement, il nous faut 1h45 pour nous préparer complètement (nouveau record) mais avant de prendre le départ, nous prenons un petit déjeuner innovant: pain/nutella, mais devons nous restreindre car il nous reste pas beaucoup de pain pour la journée qui s'annonce longue.
Nous prenons le départ à 6h45 en descendant un peu dans la vallée où nous rejoignons les bergeries d'u Vallone dans lesquelles nous achetons un fromage qui va dégager une certaine odeur dans mon sac pendant un moment. Nous attaquons ensuite la raide montée, après avoir traversé un ruisseau, qui permet de rejoindre le refuge de Ciottulu à i Mori.

        Arrivés au gîte, à 1991 mètres d'altitude, nous commandons 2 boissons chaudes ainsi que des tartines de confiture, cela nous fait vraiment du bien car cela faisait longtemps que nous n'avions pas pris un gros petit déjeuner! Nous repartons du refuge à 10h00 pour la deuxième partie de la journée.

 

 

Durée jusqu'à Castel di Vergio: 2h20

 

          Au bout de 10 minutes de marche sur le sentier, j'ai l'impression de reconnaitre les 2 montagnes derrières nous qui sont, Paglia Orba et le Capu Tafunatu. En effet, nous nous trouvons à l'endroit exact d'où a été prise la photo de couverture de notre topo-guide et décidons de prendre la même, avec moi dans le rôle du randonneur et Yannick celui de photographe professionnel.

          Nous longeons ensuite le Golu en descendant dans la vallée et faisons un arrêt baignade pour profiter du soleil même si nous ne sommes absolument pas fatigué. Nous dégourdissons nos pieds grâce à un petit bain dans l'eau bien froide du Golu et nous nous rafraichissons beaucoup car aujourd'hui il fait extrêmement chaud. La pause terminée, nous repartons sous un soleil de plomb, la journée est très chaude, nous traversons une passerelle et nous marchons un long moment pour arriver enfin sur la route goudronnée menant au "pseudo-gîte" de Castel di Vergio situé à 1404 mètres d'altitude. Nous sommes très fatigués à cause de la chaleur, il est 14h00.

         La journée a été très longue, nous avons mis le même temps qu'indiqué sur le topo-guide pour cette partie de l'étape. Rien n'est encore ouvert, nous nous posons alors à l'ombre mais nous remarquons que les douches sont ouvertes et décidons d' y allez de suite de peur de ne pas avoir une éventuelle eau chaude. Ici, la douche est chaude, cela nous fait beaucoup de bien de nous doucher au chaud, même si on a passé la journée sous une chaleur accablante. La douche terminée, nous partons choisir un emplacement pour la tente sur le petit parking en sable non loin de là, au milieu des arbres pour se mettre un peu à l'abris. Le seul inconveniant, c'est qu'il se situe à coté de la route.

          Le refuge ouvre enfin ses portes, il est plus de 15h00. Nous achetons notre ravitaillement, tout est excessivement cher, jusqu'à 10€ les 6 pansements pour ampoules, en clair 20€ pour les deux pieds, mais nous préférons nous en passer. La journée étant encore très ensoleillée, nous décidons de faire notre lessive qui mettra tout de même un certain temps à sécher.

          Enfin, nous mangeons notre premier vrai repas de la journée après le petit déjeuner à 10h00, et faisons cuire un bon cassoulet acheté 10 minutes plus tôt dans la supérette. Nous dégustons le fromage acheté aux Bergeries d'u Vallone ce matin et lorsque nous ouvrons l'emballage, un nuage de gaz carbonique s'en dégage ce qui fait éternuer Yannick. Ce fromage sent très fort mais il est très bon surtout avec du pain frais! Nous finissons notre bouteille de Pastis achetée à Ile Rousse, cela fera un grand poids en moins dans le sac de Yannick. Après ce repas frugal, nous allons nous brosser les dents, soigner nos bobos, ranger nos sacs et en un instant, le coup de barre est survenu.

          Dans la soirée, le temps est doux, il fait très bon avec encore le soleil présent alors qu'à certains refuges, il disparait vers 17h00. Yannick a peur que le linge étendu ne soit pas sec demain matin mais préfère prendre le risque en le laissant dehors cette nuit.

          Demain, nous ne savons pas vraiment ce qui nous attend, sauf la présence d'un lac. Nous nous couchons assez tôt, nous sommes très fatigués, la journée a été très longue, il est 20h15.

 

                   Allons nous avoir des affaires sèches demain matin??

 

 

           Les Bergeries d'u Vallone                                             Vue sur le Capu Tafunatu(gauche)
                                                                                                et Paglia Orba (droite)

 

                                                                                                                               Une des cascades du Golu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site