Etape 7: De Manganu à Petra Piana

 

                      Mercredi 11 Août 2010

 

Durée: 6h30
Dénivelés (cumulés): +830m/-589m

 

         Yannick a passé une bonne nuit, moi par contre, j'ai eu du mal à m'endormir et je n'ai pas passé une nuit terrible. Nous nous réveillons à 6h00, démontons notre tente et allons déjeuner sur la terrasse du gîte, nos classiques tartines de pain/nutella accompagnées d'un bon café chaud. Nous prenons ensuite le départ, il est 7h15. La journée démarre directement par une raide montée ce qui fait mal aux jambes pas encore bien réveillées, tout ceci dans un froid terrible qui nous gèle les poumons, le nez et les oreilles. Cependant, nous arrivons à avoir un très bon rythme, pour une fois, nous ne sommes rattrapés par personne et doublons beaucoup de randonneurs. Nous arrivons enfin à Bocca à e Porte, appelée aussi Brèche de Capitellu, point culminant du GR à 2225 mètres d'altitude. D'ici, nous avons une vue plongeante et magnifique sur les Lacs de Capitellu et de Melu.

        Nous décidons de ne faire qu'une seule pause aujourd'hui pour ne pas casser notre rythme. Nous nous arretons alors à 1h du refuge de Petre Piana où nous mangeons notre charcuterie et notre paté en compagnie de chaucards, ces oiseaux noirs à bec jaune. Ceux-ci sont habitués à la présence des randonneurs, n'ont absolument pas peur et viennent vous manger dans la main.

        La dernière descente est très belle et nous arrivons au refuge de Petra Piana à 1842 mètres d'altitude! Nous allons directement voir le gardien fort sympathique pour payer notre place et nous trouvons un très bel emplacement avec une vue magnifique mais le vent se lève. Nous montons rapidement notre tente à 12h15 et rejoignons Manu pour un bain de pieds dans la rivière. Après notre séance de cryothérapie quotidienne, si la présence d'une rivière nous le permet, nous prenons nos affaires de douche ainsi que notre sac de provisions pour manger afin d'éviter d'inutiles allers-retours entre notre tente et le refuge. La douche est très difficile car froide et sans aucune pression donc le rinçage n'est pas évident. Ensuite, nous préparons 250g de pâtes accompagnées de thon à la tomate (très bonne recette au passage), et finissons par du saucisson, des tartines de fromages et de nutella en dessert, le tout avec un bon pain frais!

        L'après midi est consacrée au repos, nous nous posons sur des rochers face au soleil mais avec un vent bien présent, le tout en buvant une bière bien fraiche pour moi et un Coca pour Yannick accompagné d'un petit intermède musical. Nous passons quelques coups de téléphone pour reprendre des forces mentales et Yannick part faire sa lessive. Nous remangeons ensuite à 17h45 avec un gros bordel dans la cuisine, il y a beaucoup de monde, il fait très chaud dedans et nous préférons manger rapidement notre purée-saucisson, pour ressortir au frais. Nous remplissons nos gourdes pour la nuit et partons vite à la tente, le soleil s'est couché très tôt ici, et le vent est assez froid. Dans la tente, nous préparons nos sacs pour le lendemain, soignons les ampoules et lisons le topo-guide car demain nous doublons une étape. Nous nous couchons enfin à 19h45.
Note de Yannick: " Guizmo a un rythme de fou! mais là, il a l'air mort.."

                 Le vent de cette nuit nous permettra-t-il de                                                                   récupérer pour l'étape de demain??

 

        Le bordel dans la Cuisine                                  Les Lacs de Melu et Capitellu

                                                                                          Salut Yannick!!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site