L'ascension du Monte Cintu

 

                       Dimanche 08 Août 2010

 

Durée:8h Allé/Retour depuis le refuge de Tighjettu                                                                                      Dénivelés:+1100m/-1100m environs

 

          J'ai mal dormi, Yannick ça va!! Nous nous levons à 7h00: Grasse Mat! Nous avons tout de même du mal à emmerger de notre sommeil, nous préparons un seul sac à dos pour l'ascension et nous rejoignons le refuge pour prendre notre petit déjeuner.

          Nous partons du gîte à 8h30, le topoguide nous dit de suivre la rive droite de la rivière, ce que nous faisons. Malheureusement, ce n'est pas une très bonne idée, il n'y a pas de sentier bien démarqué, on se retrouve au milieu d'immenses falaises mais parvenons à retrouver le sentier officiel après avoir traversé un grand pierrier. Nous arrivons alors à Bocca Cruccetta à 2456 mètres d'altitude d'où nous surplombons le Lac du Cintu, nous continuons notre route jusqu'a n'être plus très loin du sommet et faisons une petite pause repas pour prendre des forces pour l'ultime montée.

          Nous repartons en direction du sommet que nous atteignons à 14h15, Nous sommes les plus haut de Corse, à 2706 mètres d'altitude. La montée fût assez dure et nous décidons tout de même de profiter de cet endroit magique en prenant les habituelles photos et passons quelques coups de fils. La vue est magnifique à 360°, nous pouvons voir d'un coté, au nord, la mer et la baie de Calvi et de l'autre coté, au sud, les chaines de montagnes que nous allons devoir passer au fil des jours.
         Il est déja temps de repartir, nous ne sommes restés là haut qu'une petite demi-heure, mais la descente est beaucoup plus facile à travers les éboulis. Nous décidons de descendre au Lac du Cintu vu plus tôt dans la journée, pour se reposer et faire un petit trampage de pieds. L'eau est extrêmement froide étant donnée qu'elle provient des névés présents à quelques mètres de nous, mais est très bonne à boire. Le lac possède un énorme grouffre en son centre ce qui, nous trouvons, donne un coté mystérieux à ce dernier. Nous faisons quelques lancés de cailloux et un petit concours de ricochets, il est alors 18h15 et sommes seuls dans ce havre de paix.

          Nous ne décidons pas de repartir par le très grand pierrier où se dessine le sentier, mais préférons couper tout droit sur la gauche de celui-ci pour aller plus vite et terminons avant d'arriver au col, par un petit couloir d'escalade d'où je n'arrive pas à voir ce qu'il y a de l'autre coté. Nous parvenons au sommet du col et heureusement, l'autre flan de montagne est praticable. Nous enchainons enfin par une très longue descente jusqu'au refuge par le sentier enprunté le matin même.
De retour au refuge de Tighjettu, nous prenons un Coca chacun, retrouvons Manu et faisons un aller/retour à la douche bien froide et passons par la case repas: paté pas super bon.

         Nous nous callons enfin dans la tente pour soigner nos bobos du jour, repréparer les sacs pour demain. Enfin, Je me plains de mon coté de la tente, vu la nuit dernière que j'ai passé mais Yannick est d'accord pour que l'on échange les places, c'est cool!!
Demain, nous ne savons pas trop ce qui nous attend, nous n'avons pas trop envie de lire le topoguide qui ne nous a pas été d'une grande utilité aujourd'hui, même si un petit passage sur l'ascension du Monte Cintu y est décrit. Ce que nous savons par contre, c'est que nous pourrons nous ravitailler!

         Il y'a beaucoup de vent ce soir et nous couchons à 21h00.

                   Allons nous arriver à bien dormir cette nuit??

                   Le Lac du Cintu vu de Bocca Cruccetta                      Le sommet du Monte Cintu

                                                               Le bord du Lac du Cintu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×